Accueil

Juste quelques images du Théâtre K. avec Gérald Dumont et Index Nuul Kull à la Villa Ndar à St Louis du Sénégal à l’Institut Français.  Première étape de création d « Oratorio pour Siki ».  

Nous serons sur scène en 2023 au Sénégal et en France.

Prochaines représentations:

La Friche et l’Architecte: Mise en scène: Nathalie Grenat, texte et interprétation: Gérald Dumont

27 et 28 Avril: Kulturfabrik (Esch-sur-Alzette)

Production: Théâtre K, Kulturfabrik (Dans le cadre de Esch-sur-Alzette, Capitale européenne de la Culture, Théâtre Transversal (Avignon), Région Hauts-de-France

————————————————-

Il y a eu PARKOUR (Chronique d’un matricule), un texte de Gérald Dumont mis en scène par Nathalie Grenat. Dans ce premier épisode, présenté au Théâtre Transversal pendant le Festival d’Avignon en 2021, le journaliste radiophonique Jean-Pierre Moult avait choisi de chroniquer l’histoire de Fathia B., brigadière dans le Val-de-Marne.

En 2022, nous retrouverons JPM, toujours aussi truculent, pour un nouveau PARKOUR : La friche et l’architecte.

Notre environnement habitable, nous l’aimons, nous le détestons mais jamais il ne nous indiffère. Il est comme ça aujourd’hui mais que sera-t-il demain et qu’était-il hier ?

Que se passe-t-il lorsqu’une friche industrielle se prépare à devenir un lieu d’espace urbain ?

Enjeux climatiques, économiques, surpopulation, comment l’architecte fait-il face à la friche ? Dans le texte de Gérald Dumont, on découvre la vision d’un monde rêvé – pour nous tous – par un architecte à la personnalité peu commune. Comment compose-t-il avec le politique, l’écologie et l’aménagement du territoire ?

Que deviennent les fantômes des anciens ouvriers et de leurs familles ?

Quelles sont les contraintes, les anecdotes, les questions des futurs habitants de ce type d’habitat, en prise avec un monde en pleine transformation ?

Histoire collective, histoire d’un territoire. La grande Histoire toujours confrontée à la réalité de milliers d’autres histoires emplies d’humanité, faites de joies et de drames, d’espoirs et de désillusions.

« La Friche et l’architecte » ou quand Jean-Pierre Moult chronique, en direct de son studio radio, les désirs et les affres de l’architecte, les espoirs et les inquiétudes des habitants de lieux hors-normes, en les ponctuant d’anecdotes d’hier et d’aujourd’hui qui pimentent ce nouveau PARKOUR.  Palpitant et profondément humain !

Edito

Il fallait bien s’engager sur autre chose. De nouveaux enjeux, de nouvelles formes, de nouvelles approches artistiques. Nous ne laisserons pas Charb bien entendu. C’est donc dans la continuité de ce travail que le Théâtre K. propose cette année 2 nouveaux spectacles à la thématique clivante : la police. Durant ces 2 dernières années, nous l’avons côtoyée, elle a assuré la sécurité du spectacle de Charb. Nous avons découvert une corporation, des hommes et des femmes en souffrance, déconcertés, en colère aussi. Nous avons partagé leur quotidien, leurs interrogations, sans a priori, sans prendre part aux polémiques.

Parkour (Chroniques d’un matricule), est l’histoire vraie de Fathia B., devenue policière pour échapper aux carcans culturels dans lesquels elle était enfermée. Nous parlerons de son parcours de jeune fille d’origine émigrée, sa volonté d’émancipation, coûte que coûte au sein d’une institution tant décriée.  PARKOUR,  spectacle théâtral et radiophonique,  va s’agrémenter prochainement de nouvelles émissions, sur d’autres sujets, toujours écrites par Gérald Dumont et mises en scène par Nathalie Grenat

Et puis un article de La Terrasse.

Et Sinon, après plus de 120 représentations, on retrouvera à la rentré:

« Charb sans caricature…avec la « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes », Gérald Dumont fait tourner la tête dans le bon sens. » L’Humanité 15/07/2017

« Loin, très loin d’un hommage à Charb, ce spectacle est un moment joyeux et impertinent de pensées justes, d’analyse et de pertinence, qui remet les enjeux à leur place, sans épargner pourtnat ceux qui devraient être là pour défendre le droit à la liberté d’expression. »     Regards 17/07/2017

« Gérald Dumont a du métier ; il délivre une lecture-performance claire, habile, du texte de Charb qui a préalablement fait l’objet de coupes, et d’un remontage avec des projections de dessins. L’ensemble est, à l’image du dessinateur, très pédagogique, mais aussi léger, vivant. » Le Figarovox 01/09/2017

« Un spectacle qui propose en une petite heure profonde, réflexion, finesse, humanisme…un tout petit peu de provoc mais aussi beaucoup d’humour. Bref, un condensé de Charb, une sorte de « Charb pour les nuls…fort, très fort. » Le Quotidien du Luxembourg 18/07/2017

« Construite autour de vidéos, de dessins et des musiques de Lénine Renaud, elle s’enrichit des élans rageurs, dynamiques, passionnés de Gérald Dumont qui communique avec aisance avec les spectateurs rapidement conquis par une puissance de jeu emplie de générosité et de sincérité. 
Inutile de dire combien cette proposition est utile, voire essentielle aujourd’hui… Et le spectateur sort ravi et rasséréné par la force de l’humanité ainsi exprimée. » 
La Revue du spectacle 16/07/2018

« Ce plaidoyer pour la laïcité et la liberté d’expression dénonce la parole raciste et le danger des amalgames avec l’humour de Charb pour combattre la Haine. Gérald Dumont a fait de ce texte un spectacle ludique et impertinent. » Télérama 18/03/2019

 Ci dessous, le spectacle Parkour, (Chronique d’un matricule) version radiophonique diffusé sur Radio 100.7 Luxembourg .

Portrait Liberation de Gérald Dumont le  28 novembre 2019.

Toutes les représentations de « lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » de Charb  depuis la création, c’est ici.

Avec les soutiens de :