Un artiste dans ma classe

Un artiste dans ma classe est un dispositif mis en place par la ligue de l’enseignement Val de Loire qui réunit une classe de primaire et un artiste. Nathalie Grenat, metteur en scène, comédienne et photographe a participé deux années de suite à ce projet dans deux classes différentes.

2015-2016 : Théâtre au Musée
Ecole concernée : Jacques Androuet du Cerceau à Orléans
Élèves concernés : environ 30 élèves d’une classe de CM1

Avant propos
Il s’agit dans un premier temps de s’installer devant chaque tableau proposé, de prendre le temps de voir, contempler l’œuvre peinte, en silence. L’histoire qu’il lui semble découvrir sur la toile peinte, celle qu’il se raconte. La lumière, comment les personnages sont éclairés ou justement dans l’ombre, pourquoi ? […] Le but de cette promenade picturale au musée des Beaux-Arts d’Orléans et théâtrale, est une invitation à expérimenter son imaginaire face à une production d’une autre époque, emprunter d’autres codes ou valeurs, de s’en inspirer, en donnant naissance à sa propre fiction.
Nathalie Grenat

Extrait
L’incendie.
Alice : Je me souviens lorsque notre maison à brûlé… j’ai paniqué, j’ai eu très peur… Je hurlais, tandis que les flammes grandissaient : « Maman ! Maman ! Je suis bloqué ! »
Sébastien : J’ai couru au puits, devant la maison, le plus vite possible, pour chercher de l’eau
Sandra : Oui ! Et moi je criais : « Sébastien ! Sébastien ! Reviens vite ! Vite ! »
Sébastien : C’était terrible ! Quelle peur ! Heureusement que ce garçon nous a aidé. Je me demande souvent ce qu’il a pu devenir. Nous ne l’avons jamais revu.
Le Temps (au public) : Bonjour, je suis le temps qui passe : Dix années se sont écoulées depuis cette catastrophe …Ils habitent maintenant dans une ferme en Belgique, ils ont grandi. Depuis quelques jours, de nouveaux voisins se sont installés en face de chez eux…

2 restitutions ont pu voir le jour grâce à cet atelier, le 3 juin 2016 au Théâtre Gérard Philippe de la Source à Orléans, où un film/documentaire, réalisé au Musée des Beaux Arts d’Orléans, a été projeté, montrant des séances de travail et le 18 juin 2016, une représentation déambulatoire et publique, a été donné au Musée des Beaux-arts d’Orléans.

2014-2015 : Le conte fantastique
Ecole concernée : Jardin des Plantes à Orléans
Élèves concernés : 26 élèves d’une classe de CM2

Avant-propos
J’ai adapté, en accord avec l’enseignante, pour ce travail, Les contes du grenier, d’après l’oeuvre de Emmanuelle et Benoît de Saint Chamas, Édition Seuil. La raison en est, entre autre, la richesse du langage et la drôlerie des situations. 

Nathalie Grenat

Extrait
La girouette de Godibert.
Le barbier : Majesté, la révolte gronde. Le peuple murmure. Il dit que le royaume n’est plus dirigé. Je conçois bien, Majesté, qu’il est difficile de décider, mais peut-être pourriez-vous avoir des conseillers ?
Le roi : Pour qui me prends-tu ? J’en ai eu, jadis, des conseillers, mais ils n’étaient d’accord sur rien. Alors je leur ai dit : « Soit vous me conseillez tous la même chose, pour que je puisse décider sans problème, soit je vous chasse. » Comme ils étaient rarement d’accord, je les ai tous chassés. Cependant tu as raison, il faut faire quelque chose. Il me vient une idée, je vais aller voir le Margilin dans son cachot…
Le barbier (avec peur) : Sire, vous n’y pensez pas. Vous savez ce qu’on dit du Margilin. Et puis, depuis le temps qu’il croupit dans les oubliettes du palais, il doit être mort…
Le roi : Tut, tut ! Ne dis pas de sottises, barbier : tu sais bien que le Margilin est immortel.

3 restitutions ont eu lieu, les 2 et 3 juin 2015 accompagnée d’une exposition photos du travail et portraits des enfants au Théâtre Gérard Philippe de la Source à Orléans, et une représentation à l’école Jardin des Plantes.